Entreprise

Des clés pour s’alléger au travail

Pour ne pas exploser dans nos existences trop remplies et vécues à 100 à l'heure, il est urgent de s'alléger de tout ce qui nous encombre pour rien.

Comment rendre notre vie au travail plus légère ?

Pour ne pas exploser dans nos existences trop remplies et vécues à 100 à l’heure, il est urgent de s’alléger de tout ce qui nous encombre pour rien.

L’existence aujourd’hui est de plus en plus remplie voire saturée par mille tâches à accomplir au quotidien. Entre l’éducation des enfants, la gestion du foyer et notre travail, difficile de trouver un moment pour se ressourcer, et des espaces temporels rien que pour soi. Le problème, c’est que si l’on ne remet pas un peu d’ordre dans ce planning “surbooké”, on risque un burn out.

D’ailleurs, les études révèlent que 3,2 millions de Français risquent de souffrir d’un syndrome d’épuisement généralisé dans les mois ou années à venir.

Toujours plus vite

Aujourd’hui, tout va plus vite, tout s’accélère : déplacements, informations, travail… On se dépêche notamment car on a peur de manquer de temps. Pourtant, la rapidité nous épuise, autant qu’elle use nos relations et notre environnement. Le temps a pris une place importante : montres, horloges et agendas font partie de notre vie quotidienne. Le temps paraît très précieux puisqu’il est organisé linéairement, comme l’argent, il se compte et s’économise. On s’impose des contraintes telles que les horaires chargées, les journées minutées, les échéances à respecter, la course après le temps…

Tous trop connectés

La technologie (internet, smartphones, réseaux sociaux…) a profondément modifié le rythme de nos vies et de notre travail. Alors que les précédentes décennies exposaient une séparation limpide entre le travail et la détente, les outils d’aujourd’hui mélangent le temps consacré aux sphères professionnelles et personnelles, ce qui engendre une confusion des temps. D’où l’intérêt d’une “digital détox” de temps en temps, en mettant de côté ordinateurs, smartphones et autres outils digitaux.

Donner du temps au temps

Le problème de cette vie à cent à l’heure, c’est qu’on finit par être à l’écoute de nos besoins extérieurs, mais peu réceptifs à notre horloge interne. Résultat, on manque de plus en plus de temps, parce que tout va trop vite et qu’on ne cesse de courir après le temps. En plus, l’état de stress de nos semblables participe à ce sentiment puisque l’une des hormones du stress, le cortisol, lorsqu’elle est produite en excès par l’organisme, donne la sensation d’accélération. D’où l’intérêt de s’accorder des pauses pour se reposer vraiment, décompresser, ralentir et… dormir.

S’accorder des pauses

Nous sommes de plus nombreux à vouloir lever le pied et en finir avec l’obsession de la vitesse… C’est ce qu’affirme Carl Honoré dans Éloge de la lenteur, déjà publié dans 23 pays. La solution selon lui consiste à trouver un meilleur équilibre entre activité et repos, travail et temps libre. Chercher à vivre ce que les musiciens appellent tempo giusto, la bonne cadence, en allant vite lorsque notre activité l’exige et en se ménageant des pauses dès qu’on le peut. Cette philosophie, très simple, est en train de gagner du terrain un peu partout dans le monde. Sur le plan individuel, les gens sont de plus en plus nombreux à réfléchir sur leur rapport au temps et son impact sur leur qualité de vie.

Alléger son emploi du temps

Commencez par supprimer tous les rendez-vous et les contraintes inutiles. Nous avons tous tendance à en rajouter ! Faites du vide dans votre agenda. Ne garde que l’essentiel l’indispensable, et ce qui vous fait du bien. Vous verrez que votre emploi du temps s’allégera rapidement… N’en profitez pas pour alourdir celui de ceux que vous aimez et qui partagent votre vie.

Lire aussi → Comment différencier l’essentiel de l’accessoire ?

Lâcher prise et désencombrer

Le philosophe Frédéric Lenoir explique cette maladie de notre société : “Nous sommes bien trop encombrés par des soucis d’ordre matériel. On veut tout faire : plus de voyages, plus d’activités, plus de sports. On veut toujours plus et mieux, résultat on a sans cesse besoin de plus d’argent. On travaille alors comme des fous pour arriver à tout payer… Bref, on se complique la vie ! On devrait au contraire s’alléger, rompre avec cette société de consommation à outrance, cette idéologie consumériste qui nous rend sans cesse insatisfaits de ce que l’on a. A un moment donné, il nous faudra rompre avec cette tyrannie du désir, un désir mimétique décuplé par la publicité. Comme le dit si bien Pierre Rabhi, il faut tendre vers la sobriété heureuse, rompre avec le toujours plus pour être dans le mieux être.” C’est déjà ce qu’écrivait Epicure : “Il faut se rendre compte que parmi nos désirs les uns sont naturels , les autres vains, et que, parmi les désirs naturels, les uns sont nécessaires et les autres naturels seulement. Parmi les désirs nécessaires, les uns sont nécessaires pour le bonheur, les autres pour la tranquillité du corps, les autres pour la vie même.”

Éviter les stress inutiles

La fatigue avec l’impression de n’être jamais reposé(e) au réveil, les problèmes relationnels, quand  la personne supporte avec difficulté le contact avec les autres et dans les cas extrêmes, le découragement quand la personne ne voit plus de sens à sa vie, sont autant de symptômes que le stress est bien là. Organisez-vous de manière à n’avoir rien à préparer les jours susceptibles de vous stresser. Pas de classement ni de rangement ce jour-là ! Préparez vos affaires, le petit déjeuner la veille au soir et vérifiez que vous avez bien tout ce qu’il vous faut. Une dernière vérification vous évitera bien des angoisses de dernière minute ! Désormais apprenez à prendre autant de temps pour vous occuper de votre bien-être intérieur que de votre attrait extérieur. Vous verrez : très vite, vous vous sentirez rajeunir et les autres vous feront des compliments. Vous apprendrez aussi à voir les autres avec un autre regard…

Ne plus être corvéable à merci

Il faut apprendre à lâcher prise et ne plus être corvéable à merci. Autant il est normal de donner un coup de main de temps en temps, autant ce n’est pas possible de se sacrifier en permanence ! A chacun son rôle. Mais que ce passage soit bien compris, ce n’est pas un appel à l’égoïsme mais un appel à la survie, un appel à s’écouter plus pour vivre mieux.

Oublier le passé et vivre au présent

Le passé ne doit donc pas continuellement venir nous tourmenter car au moment où nous souffrons encore de ce qui a pu se produire, de notre rageante bêtise ou de notre impuissance, le passé n’est plus. Certes, le passé n’est pas modifiable, il laisse des traces et des souvenirs, mais il n’est plus la réalité. Demandons-nous alors ce que l’on cherche à fuir dans le présent en se faisant des reproches sur le passé.

Ensuite, apprenons à vivre au présent en nous détachant de nos anciens fantômes ; cela est une opportunité formidable que la vie nous offre pour nous permettre de nous améliorer. Cela suppose que nous apprenions à nous faire un peu plus confiance et que nous cessions de “croire” que nous sommes incapables de changer. Car il s’agit bien là d’une croyance, qui barre le passage à l’expression de nos lumineuses potentialités. Nous agissons alors en pensant nous préserver, mais cela ne nous libère pas. Or apprendre à vivre au présent, se concentrer sur ce que l’on est en train de faire là, en cet instant, si nous cherchons avec enthousiasme, joie, sagacité, esprit de découverte et d’aventure la meilleure façon de nous y prendre, peut être le gage d’une sérénité retrouvée.

Lire aussi → 10 règles d’or pour s’alléger

Ta-deuxieme-vie-commence-quand-tu-comprends-que-tu-n-en-as-qu-uneLE LIVRE AUI A RENDU 1 MILLION DE LECTEURS HEUREUX

Un roman tendre, drôle et divertissant qui  pourra vous aider à prendre votre envol pour une nouvelle vie. À lire au plus vite car on en a qu’une !

0 comments on “Des clés pour s’alléger au travail

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: